LOGO_plan-de-cohesion

Sous l’égide de l’Echevinat de la Cohésion sociale

Mme Isabelle Thomanne

Echevine

rue Troisfontaines, 11

4670 BLEGNY

E-mail : isabelle.thomanne@blegny.be

Permanence : rendez-vous au 04/387.43.25

  • NOS MISSIONS
  • L'EQUIPE
  • QUE FAISONS-NOUS ?
  • NOUS CONTACTER

Que fait la Commune de Blegny en matière de social ?

Pour introduire une partie de la réponse, nous laisserons humblement la parole à Didier VRANCKEN, sociologue à l’Université de Liège, qui nous dit dans son livre « Le crépuscule du social » 

Assurément, évoquer le thème du social est un exercice qui ne s’effectue guère sans charrier son lot d’images et de représentations négatives. Le social est synonyme de mauvaise gestion, de déficit, de déséquilibre dans une société fortement individualiste consacrant la culture de la réussite. Le social procéderait de l’élan de générosité, du geste gratuit à l’égard des ratés du système là ou l’essentiel des efforts se porte sur une bonne gestion menée par des individus responsables et compétents. Le social s’opérerait à perte. Pour certains, il serait condamné à se confondre avec du charity business quand les images de dons en réponse aux catastrophes sont de plus en plus médiatisées. Et pourtant, le social est là aussi pour traiter de ces catastrophes ordinaires. Il est le fruit d’un travail demandant des efforts considérables aux travailleurs sociaux pour gérer ces situations au quotidien. Tâches généreuses mais à priori vaines, quand la réalité économique semble sonner le glas d’un modèle fragilisé et critiqué de toutes parts.

C’est pourquoi, mine de rien, la Commune de Blegny mène une véritable politique sociale afin de mieux répondre aux besoins de sa population locale.

Nos missions sont :

Prévenir le décrochage social au sens large.

Permettre à chacun le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine (…) et le droit à l’épanouissement culturel et social.

Pour qui intervenons-nous ?

Le plan de prévention de proximité envisage des actions destinées à toutes les personnes composant le tissu social local. Ainsi, le public bénéficiaire correspond à l’ensemble des différentes générations et des diverses communautés présentes sur le territoire communal, et ce, quelles que soient leurs conception d’ordre philosophique, religieuse ou politique. Le service intervient donc auprès de tous les acteurs sociaux.

Comment devons-nous intervenir ?

Les intervenants ont le devoir d’envisager des actions adaptées et accessibles aux personnes. Ils sont dans l’obligation de considérer le public bénéficiaire dans son milieu de vie. Les intervenants sont tenus au secret professionnel. La confidentialité des dossiers est assurée à travers le respect des singularités, de l’intérêt des personnes, de leurs droits et obligation ainsi qu’en fonction de leurs besoins, de leurs aptitudes et des dispositions légales en vigueur. L’intervention ne peut pas s’inscrire dans un contexte de contrôle social mais dans une politique de prévention de proximité.

 Pourquoi intervenons-nous ?

Nous veillons donc à respecter et à favoriser l’exercice d’une citoyenneté active. Nous privilégions l’épanouissement physique, mental, spirituel, moral, social et culturel de chacun. Le PPP a pour mission de favoriser la cohésion sociale par des actions de proximité qui visent à favoriser le bien-être, à retisser les liens entre les générations et les cultures, à répondre aux besoins locaux en matière de prévention de la précarisation, de la pauvreté et de l’exclusion, de la délinquance et d’assistances aux victimes, des risques liés aux assuétudes…

…Et surtout à… ouvrir une fenêtre sur le monde !

Nous travaillons dans le cadre législatif du Décret du 15 mai 2003 relatif à la prévention de proximité dans les villes et communes de Wallonie et de l’Article 23 de la Constitution Belge.

un atelier de percussions sur fûts métalliques.

des équipes de mini-football en salle.

un atelier de danse orientale sous le nom de « Mezde ».

des cours d’alphabétisation et d’informatique en collaboration avec le C.P.A.S.

un projet de réinsertion professionnelle et de formation par le travail – NFTE.

un projet de sensibilisation aux droits de l’Homme et de l’enfant, avec Amnesty Internationnal.

des stages sportifs et culturels pour enfants pendant le moins de juillet. C’est une collaboration avec les différentes associations et les clubs sportifs de l’entité. Près de cent cinquante inscriptions pour des stages de nature différente : tennis, judo, badminton, théâtre, break, danse moderne et orientale. L’année passée, deux nouveaux stages ont vu le jour : un stage musical, un stage nature et un stage VTT(vacances Toussaint 2005).

l’atelier breakdance pour enfants et adolescents du mercredi après-midi qui rassemble environ quarante inscriptions.

des ateliers récréatif, sportif et culturel pour enfants du mercredi après-midi qui connaissent plus de cinquante inscrits.

l’atelier « cuisine, culture et alphabétisation » qui amène à la Maison de Quartier de Blegny une vingtaine de membres.

l’opération « été solidaire je suis partenaire » qui engage chaque année 8 jeunes de 15 à 21 ans pour travailler à la commune durant les grandes vacances scolaires.

une participation au festival Enfanfare.

du travail de rue, de quartier et de proximité.

du suivi individuel et familial.

un projet pédagogique de voyage.

C’était dans le bâtiment de la Maison de Quartier que se situait le siège social et administratif du Plan de Cohésion Sociale.
C’est maintenant au sein de l’Administration communale que nous répondons aux finalités du P.C.S. en matière de prévention.
En effet, nous répondons à l’objectif essentiel : « être une adresse pour les personnes ».

rue Troisfontaines, 11
4670 BLEGNY

Tél. : 04/377 99 53

E-mail : ineke.vervier@skynet.be